Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut les mignonnes

Aujourd'hui, une lettre qui nous vient de loin, plus exactement de l'Océan Indien. elle est écrite par deux lectrices assidues, Mauricette et Martine qui habitent l'Ile Maurice. elles ont bien de la chance !

"Cher Professeur, nous vous lisons depuis le début. Vos chroniques nous sont d'un grand secours, leurs conseils pertinents n'ont d'égal que leur humour.

Vous êtes notre bienfaiteur et si un jour vous passez par l'Ile Maurice, nous vous ferions toutes deux une petite place dans notre agenda très chargé.

Depuis qu'il nous ont enlevé notre cher Philippe Bouvard sur RTL, il n'y a plus d'humour sur le transistor.

Vous seul arrivait à nous dérider. Ou presque. Nous avons bien ces jeunes messieurs du cru qui nous font profiter de leurs talents mais nous aimerions parfois partager cette intelligence et cet esprit tellement français.

Nous avons une question pour vous, question qui nous tracasse depuis longtemps

Qui est ce Nicolasonne que l'on entend dans toutes les chansons espagnoles ?

A très bientôt cher professeur. C'est avec un espoir haletant que nous attendons votre venue".

Enfin bref...

Chères mesdames.

Je comprends votre question, je me suis également souvent posé cette question, ce qui démontre que l'esprit français est bien partagé.

Après des recherches longues et fastidieuses dans les plus grandes bibliothèques madrilènes, après l'écoute de plusieurs centaines de chansons espagnoles, j'en suis venu à ces conclusions.

Tout d'abord, je crois que le prénom de ce personnage serait PEPITO, ou alors il se nourri exclusivement de PEPITOS.

Ce serait le frère de Mona MOORE.

On retrouve son nom en particulier dans ce refrain

Pepito Nicolasonne (pepiti, pepito)
Dame mas de tu carino (pepiti, pepito)
Y canta me asi (ou-wa)
Canta me asi (ou-
wa)
Con amor

Enfin, cela n'a rien à voir - et pourtant l'on aurait pu le croire - avec ce Nicolas qui sonne de nouveau à la porte de l'Elysée. Si les juges font leur travail, c'est sa dernière heure judiciaire qui pourrait sonner.

Mes chères amies, je vous dis à très bientôt.

Les bons conseils du Professeur Bernuche
Tag(s) : #HUMOUR

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :