Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les nouvelles aventures épatantes de Gaston Marronnier

L'appel et la tarte

« Je ne pense pas que les Français veulent un Président glacé et qui devient glaçant. Il faut mettre de la vie au plus haut niveau du pouvoir … »

Le petit homme qui s’agitait sur l’écran plat, dans un replay mille fois rediffusé sur cette chaine d’infos, où officiait le matin Jean Jacques Bourdin, était agité de soubresauts nerveux.

Malgré cela, il tentait de sourire en esquissant un rictus qui le faisait ressembler à Stan Laurel.

On aurait dit le fils caché de Laurel et De Funès.

Pour l’heure, le petit homme à l’égo surdimensionné et à l’ambition boursouflée, avait réuni ses proches dans un salon privé de l’Hôtel Ritz, et débriefait sa dernière intervention télévisée. A ses côtés, se trouvaient tous ces intimes. Les fidèles de chez les fidèles, les amis de toujours, dans les bons et les mauvais moments. Pas toujours les plus honnêtes, mais ceux dont la loyauté n’avaient jamais fait défaut.

Brice, bien sûr, Isabelle et Patrick, ces honnêtes gens de Levallois, Christian Brice de Nice, Eric de Compiègne, Enrico, Didier, Carla, et bien sur le gourou de la publicité politique, Jacques Séguéla hmself, Alain Minc et bien sur BHL, l’incontournable va t en guerre des années Sarko.

Le petit homme pérorait devant ce parterre tout acquis à sa cause et à ses intérêts futurs et bien compris.

« Songez que j’ai déclaré ça en 2008 : alors moi, en 2012, j’aurai 57 ans, je me représente pas. Et quand je vois les milliards que gagne Clinton, moi, j’m’en mets plein les poches ! Je fais ça pendant cinq ans et ensuite je pars faire du fric comme Clinton. Cent cinquante mille euros la conférence ! »

Une grimace et un mouvement de la main pour balayer cette déclaration. « Mais la France me réclame ! »

Le petit Brice ne put s’empêcher de surenchérir « Et puis ceux qui prétendent se présenter contre toi sont tellement tartes »

« Non pas ça, pas tartes ». BHL n’eut pas le temps d’esquiver totalement le geste de l’entarteur, et l’ex et futur PR, reçu lui aussi sa part de tarte.

Deux étages au-dessus, Gaston et Maya, reclus depuis plusieurs semaines dans la suite Master, par sécurité suite à des menaces d’enlèvement, avaient éteint l’écran plat king size. La vue de cet homme avide de pouvoir les avait tétanisés. Un sentiment de révolte les envahissaient. Ils cherchaient depuis des mois l’occasion de mettre en œuvre leurs super pouvoirs. A eux d’eux, ils auraient été capables de bousculer les montagnes. Mais ils n’avaient pas encore trouvé un combat à leur mesure.

Cette fois ils le tenaient.

Le petit homme allait apprendre à les connaitre.

Les nouvelles aventures épatantes de Gaston Marronnier
Tag(s) : #LES AVENTURES EPATANTES DE GASTON MARRONNIER

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :