Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


EPISODE 21

LA VIE DE PATOU HALLAFOI

 

Née le 1er mars 1973 à Saint Michel la Rotule (Cher maritime) comme son frère aîné Yvan, Patou Marronnier, deuxième enfant de Mauricette et Gaston, fut l’aînée des filles et celle qui dut, très jeune, se mettre au travail afin de mettre un peu de beurre dans les épinards de la famille.
Elle fut placée dès la fin de ses courtes études dans l’usine de sa maman, et fit l’apprentissage du glorieux métier de repriseuse de bas de contention.
Une fois la famille installée dans le riant quartier de banlieue où se déroule notre si passionnante intrigue, ses fréquentations furent également celles de son frère et elle connut bien des malheurs. Elle connut un bref mariage avec un homme plus âgé qu’elle, Maurice Hallafoi, mais celui-ci ne voulant pas d’enfants, cette union prit heureusement fin rapidement.
Comme son frère, un juge patient et compatissant lui prodigua mille conseils, et la sortit de la lie de la société dans laquelle elle allait succomber.
Le juge avait un ami, avocat, qui cherchait une jeune fille honnête pour s’occuper de ses enfants et de son logement.
Elle fit donc la connaissance des hôtels particuliers bourgeois, des intérieurs feutrés, des soirées intello, gaucho, bobos. Mais elle ne savait pas mettre ces mots là sur cette réalité qu’elle côtoyait. Place des Vosges, Marais, pour elle c’était un autre monde que celui de son enfance. Des gens qui parlaient bien, qui s’habillaient chez les meilleurs couturiers, qui invitaient des célébrités du petit écran et des journaux people.
C’est au cours d’une soirée chez un homme très connu, rue des Saints Pères, qu’elle croisa cet homme d’une telle prestance, toujours vêtu de son éternelle chemise blanche et, à son bras, cette danseuse blonde que l’on voyait dans les émissions sur TF1, qu’elle regardait en cachette dans sa petite chambre de bonne.
Cet homme à qui visiblement personne n’osait rien refuser, décida sur le champ que cette domestique qui avait l’air si consciencieuse et honnête, allait entrer a son service.
C’est ainsi que Patou emménagea dans l’hôtel particulier de BHL, et que plusieurs fois par an, elle accompagnait la star des médias à Marrakech dans son riad pharaonique.
Mais elle était souvent agacé par la méticulosité de son patron. Il ne portait que des chemises blanches d’un prix exorbitant, et tenait à ce qu’elles soient parfaitement repassées, sans aucun faux pli.
Mais le pire c’était de les rattraper lorsque l’entarteur croisait leur chemin. Elle ne savait pas quel produit ce sinistre individu utilisait, mais elle avait du mal à leur redonner l’éclat du neuf.
Un truc pourtant la travaillait depuis quelques temps. Son patron n’arrêtait pas de l’interroger sur son père. Gaston.
Mais pourquoi ?
Elle n’en avait plus de nouvelles depuis longtemps, et il avait l’air d’en savoir plus qu’elle.
Il faudrait qu’elle se renseigne auprès d’un de ses frères.

Tag(s) : #LES AVENTURES EPATANTES DE GASTON MARRONNIER

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :